Abu Muhammed Ayub

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression

Abu Muhammed Ayub, fils d'Abu Yazid, est historien et généalogiste berbère de l'Afrique subsaharienne ayant communiqué son savoir à l'historien Modèle:Qui. En secondant son père, Il est chef de la révolte berbère des Zénètes kharidjites contre le pouvoir fatimide au milieu du Modèle:S-, en Ifriqiya.

Histoire

Après la victoire d'Al Qaym sur les Nekarites à Mahdia. Abu Yazid donne l'ordre de détruire de plusieurs villes et ordonne à Ayub de camper à Baja et d'attendre les renforts Berbères qui devaient venir. Ayub su que Ali. b. Hamdun Al Andalousi et seigneur de M'sila venait avec une grande armée composée de Kutama et de Zwawas. Ali b. Hamdun Al Andalousi passa à Constantine, à Laribus et Sicca-Veneria pour prendre d'autres hommes. Ayub attaqua une partie de la garnison dans une embuscade pendant la nuit, une des troupes d'Al Qaym est défaite et leur chef trouve la mort. Ayub se dirige vers Tunis pour combattre le reste des troupes d'Ali b. Hamdun Al Andalousi. Ayub sort vainqueur de cette guerre. Ali. b. Hamdun s'échappe et se réfugie chez les Kutama.

Après la mort du père d'Abu Yazid, Al Fadl, le frère d'Ayub et Mâbed b. Khazer rassemblent tout le reste des Nekarites pour attaquer Al Mansour, mais Ziri ibn Menad les guette dans une embuscade. Mâbed se réfugie au désert et Fadl met son siège dans les Aurès à Baghaï en 948. B. Yala, un des compagnons de Al Fadl, le trahit et le tue. Il envoie sa tête à Al Mansour. Après cet évènement, Ayub est tué par Abdellah b. Bekkar chef des Maghraouas. Et sa tête fut envoyée à Al Mansour[1].

Le conteur principal et autochtone de l'histoire des Berbères et de l'Afrique subsaharienne

Après l'assassinat d'Abou Yazid, Ayub se réfugie à Cordoue avec un nombre de Nakarites, selon Al Razi. Toute l'histoire et la généalogie des Berbères, de l'Afrique subsaharienne et du Maghreb repose sur les informations livrées par le fils d'Abu Yazid à Youcef Ibn Al Warraq[2]. Al Bakri s'est inspiré du géographe Al Warraq. Ibn Khaldoun aussi a répété le contenue d'Al Warraq. Et comme Al Razi le souligne, Al Warraq a pris toute l'information de fils d'Abu Yazid sur l'histoire du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne. L'œuvre d'Al Warraq a été perdue[2].

Histoire du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne

Modèle:...

Notes et références

  1. Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères, p 857. éd Berti, Alger 2003 Modèle:ISBN erroné
  2. 2,0 et 2,1 Terrains et engagements de Claude Meillassoux: hommages précédés d'un essai de Claude Meillassoux "Du bon usage des classes sociales". Bernard Schlemmer, Claude Meillassoux.Page 132. KARTHALA Editions, 1998. Modèle:ISBN


Modèle:Portail