Action sanitaire rurale

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:À wikifier Modèle:Suppression Modèle:A sourcer ASRU ou (Action sanitaire rurale) est une ONG nationale en Côte d'Ivoire[1], légalement constituée, reconnue sous la déclaration No 410 /MEMI/DGAT/DAG/SDVAC du Modèle:Date du Ministère de l’Intérieur, qui à pour vocation l'aide humanitaire en Côte d'Ivoire.

Situation

Les effets de la crise socio-politique en Côte d'Ivoire[2]Modèle:,[3] se sont fait ressentir beaucoup plus durement dans le milieu rural où les populations démunies et défavorisées manquent convenablement d’assistance en soins de santé malgré l’effort considérable du gouvernement et les partenaires internationaux au développement. La couverture en soins de santé primaire est loin d’être suffisante, la crise a réduit de façon considérable l’accès aux soins ainsi que leur qualité, sur l’ensemble du territoire et en particulièrement dans les zones de conflit où 46% des structures sanitaires ont été détruites ou pillées[4]Modèle:,[5]. La détérioration de la situation des populations vulnérables laissent ainsi l’extrême pauvreté. La santé étant une nécessité absolue pour la vie de tout être, face à ce constat, le Président Fondateur, Yao Kouame Adolphe, le directeur et d’autres cadres nationaux et internationaux de la santé, associés à des personnes d’autres spécialités et compétences, ont créé le Modèle:Date cette ONG de service : Action sanitaire rurale avec sigle ASRU, Afin de réduire la mortalité et la morbidité liées aux grands problèmes de santé ; en assistant les populations pour permettre à ceux des nôtres, vivants dans des conditions précaires de jouir les biens faits de la santé.

L’ONG-ASRU a son siège social à Abidjan et des Antennes à Tiassalé, Yamoussoukro, Bettié, Soubré, Grabo, Sikensi, Sinfra. Le système de protection sociale reste très limité et ne concerne qu'une infirme partie de la population. La CNPS qui couvre les travailleurs du privé, la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l'État de Côte d'Ivoire, le fonds de prévoyance militaire et les assurances privées ne couvrent que 40 % de la population. L'ONG ASRU se propose de contribuer à l'amélioration durable en Mutuelle d’assistance médicale, pour les défavorisés, en détresse et pauvres. Aussi en action essentielle en nutrition (AEN). L’action sanitaire Rurale (ARSU) accompagne les populations rurales et péri urbaines les plus exposées.

Car les causes qui en découlent sont multiples, il s’agit entre autres de :

  • L’insuffisance d’information, qui elle-même est liée à l’évolution rapide des moyens de communication et des nouvelles technologies ;
  • L’insuffisance des communautés rurales aux soins de santé de base, particulièrement de la santé de la mère et de l’enfant, malgré les efforts considérable du gouvernement ;
  • Le coût élevé des prestations dans les formations sanitaires
  • L’insuffisance d’établissements de santé de premier contact à base communautaire.
  • Les communautés sont de moins en moins impliquées et laissent place à une activité lucrative de plus en plus inquiétante.
  • L’insuffisance d’équipement spécifique et de pointe adaptée aux besoins des populations cibles tel que celui de l’échographie, l’ECG, du matériel de dépistage, les médicaments[6] de premiers nécessités et les kits d’accouchements en zone rurale et périurbaines. La crise post électorale de 2010 a rendu la situation gravissime et ce qui s'en est suivi va transformer le tissu économique plus vulnérable, d’autant plus que le siège et certaines bases de l’ONG ARSU ont été victimes de pillages ce qui a rendu ses travaux dans les zones rurales et périurbaines ardus car toutes les véhicules, matériels mobiles ont été emportés et cela s’ajoute la mort de certains volontaires.
  • Le non suivi médical des femmes enceintes pour la CPN et l’assistance médicale en milieu rural et périurbaine.

Cette situation n’est pas sans conséquences sur la vie socio-économique des populations :

  • Dégradation du tissu sanitaire ;
  • Destruction des outils de santé communautaires ;
  • Insuffisance de soins de santé primaires ;
  • Insuffisance de centres de santé équipés et adaptés ;
  • Non accessibilité des soins par les populations pauvres à cause des coûts élevés ;
  • Taux de paupérisation et de chômage élevé ;
  • Taux de mortalité maternelle et infantile élevé chez les femmes ;
  • Augmentation conséquente du taux de malaria et autres pathologies telles le SIDA la tuberculose et les autres maladies opportunistes.

C’est pourquoi L’ONG ASRU, grâce à sont expérience sur le terrain et ce qu’elle a capitalisé dans la gestion des subventions allouées, grâce à l’analyse situationnelle et le contexte précaire de base de santés communautaires en Côte d’Ivoire, grâce à la signature de convention de financement entre l’UE et la République de Côte d’Ivoire, grâce au projet d’appui à la redynamisation du secteur de la santé ivoirien, grâce à la subvention des établissements de santé à base communautaire ; se propose d’apporter une solution adéquate aux problèmes de santé publique en initiant les projets de prévention et se poser comme un partenaire fiable et solide à même d’atteindre les objectifs visés. L’ONG ASRU met l’accent sur la proximité, la prévention, va à la rencontre de la population rurale et périurbaine, essaye de les convaincre pour se faire consulter à l’assistance médicale et fait connaitre le bien fait de l’échographie, et tout mécanisme à caractère social et humanitaire afin d'assurer rendement optimal.

Domaine d’intervention

  • éducation sanitaire
  • sante communautaire
  • promotion d’assistance medicale
  • medecine de proximite,
  • l’hygiene
  • assainissement.
  • nutrition
  • formation et emploi des volontaires

Expérience dans l’assistance médicale

ASRU mène ses activités communautaires en stratégie avancée depuis 10 ans dans les Districts Sanitaires de Abidjan, Tiassalé, Yamoussoukro, Bettié, Grabo, Sinfra, Sikensi. L’ONG-ASRU mène aussi des interventions mobiles dans les districts sanitaires précités. Toutes ses interventions tiennent compte de l’approche district sanitaire/ communautaire en collaboration avec les autorités administratives, sanitaires, religieuses, coutumières, les leaders communautaires et la jeunesse.

Rôle de l'ONG ASRU

Améliorer la santé de la population et contribuer à la lutte contre la pauvreté en réduisant le fardeau lié à la malnutrition et aux problèmes de santé publique.

Objectifs généraux

Réduire le taux de mortalité et la morbidité liée à la pauvreté et la malnutrition.

Objectifs spécifiques

  • Réduire de 30% par rapport à 2015, la morbidité imputable à la malnutrition et au paludisme à la fin de 2025
  • réduire de 30% % par rapport à 2015, la mortalité imputable à la malnutrition et au paludisme à la fin de 2025
  • augmentation de 80 % par rapport 2015, la fréquentation des centres de santé ruraux et urbains imputable à l'assistance médicale à la fin de 2025 par district sanitaire et régions.
  • Assurer la prise en charge, selon le protocole national, d’au moins 70% des cas de paludisme, drépanocytose, du VIH/sida, tuberculose et autres d’ici 2025
  • Mobilisation et sensibilisation aux maladies courantes
  • Éducation sanitaire
  • Conseil nutritionnel
  • Formation et emploi aux volontaires, la solidarité entre les jeunes et les femmes pour la promotion des activités génératrices de revenues
  • L’amélioration des conditions de vie des populations rurales

Objectif spécifiques de résultats

  • Au moins 60% d'enfants de 0 à 5 ans, atteints de la malnutrition auront accès à un traitement rapide, adéquat et abordable dans un délai de 24 heures après l'apparition des symptômes.
  • Au moins 80% des femmes enceintes et allaitantes maitriseront les sept (7) actions essentielles en nutrition (AEN)
  • Au moins 60% des cas d'assistance médicale, reçus dans les établissements sanitaires seront pris en charges et inciteront alors la fréquentation des centres de santé agréés par l'État de Côte d’Ivoire.

Objectifs spécifiques de processus

  • Le plan de promotion de la nutrition sera mis en œuvre d'ici fin 2025
  • Le plan de promotion d'assistance médicale à base communautaire sera mis en œuvre d'ici fin 2025 Le plan de promotion des interventions à base communautaire sera mis en œuvre d'ici fin 2025.
  • au moins 80% des prestataires de soins de santé primaires seront formés en nutrition et en assistance médicale des déshérités, des pauvres selon leur niveau de responsabilité d'ici fin 2025
  • Le plan de communication pour la lutte contre la pauvreté, la malnutrition sera mis en œuvre d'ici fin 2025. Il sera complété par le plan de promotion des interventions à base communautaire.

Prise en charge des cas

Le renforcement des capacités du personnel pour une meilleure prise en charge des cas se fait par:

  • La formation des prestataires des soins de santé primaires
  • la formation initiale et encours d'emploi biotechnologique.
  • L'approvisionnement en médicament et test rapide de diagnostic (TRD)
  • L'information et la formation des acteurs du terrain
  • La supervision formative
  • Le suivi de la mise en œuvre du plan se fera selon le chronogramme, les supervisions et les réunions de coordination établies.
  • une revue annuelle interne, une évaluation à mis parcours et une évaluation finale du plan sont programmées.

Activités

  • Mobilisation et sensibilisation aux maladies courantes et hygiène public
  • Soins préventive et curative *Nutrition et alimentation
  • Éducation sanitaire
  • Formation et emploi aux volontaires
  • Animation de groupe
  • Formation des agents en CCCD (Communication pour le Changement de Comportement Durable)

Difficultés

La crise post électorale de 2010 a rendu la situation gravissime et ce qui s’en est suivi va transformer le tissu économique plus vulnérable, d’autant plus que l’ONG ARSU siège et ses bases ont été victimes de pillages ce qui a rendu ses travaux dans les zones rurales et périurbaines ardus car toute la logistique, tous les matériels mobiles, médicaments[6] et consommables ont été emportés et à cela s’ajoute la mort de certains volontaires. • Insuffisance de fonds de roulement. • Insuffisance de moyens logistiques tous terrains (ambulance, véhicule de liaison) • Insuffisance d’approvisionnement en médicaments et consommables • Insuffisance en équipement informatique, matériel et communication.

Besoins a moyen terme

  • Vu les besoins sanitaires de la population en zone rurale et péri urbaine,
  • Vu l’engagement de l’ONG ASRU en vers cette population
  • Vu le pillage dont elle a été victime.

L’ONG ASRU

Sollicite de l’aide moral, matériel et financière : • Besoins logistiques ✓ Véhicules d’unité mobile ✓ Ambulances ✓ Matériels bureautiques ✓ Matériels informatiques ✓ Matériels pour sensibilisation et mobilisation (mégaphone, appareils numériques, vidéo projecteur, clés USB ✓ Bon de carburant ✓ Echographies mobiles ✓ Films d’échographie ✓ ECG Mobile ✓ Appareils de Glycomètre ✓ Appareils d’hématologie ✓ Test rapide de paludisme (TDR) ✓ Tests de dépistage du VIH/SIDA ✓ Appareil d’ophtalmologie

• Besoins de médicaments essentiels[6] et consommables

• Réhabilitation de l’ONG ASRU

Programme d’activités 2015-2025

Formation

-Renforcement de capacité du personnel en Gestion financière et suivi évaluation. -Alphabétisation, formation qualifiante -Renforcement des agents pour réparation des pompes hydrauliques -Formation des jeunes filles déscolarisées pour la gestion des micros projets -Formation des jeunes pour la rentabilité des cultures maraichères -Région des Lagunes -Région des Lacs -Région du moyen Cavally -Région du Zanzan -Région de Comoé

Construction et réhabilitation

- construction d’Ateliers de formation et d’apprentissage des métiers -Centres d’accueil, internats des jeunes filles et cantines -Centre d’Écoute (bureaux--salle de réunion-sanitaires). -Centres de santé de proximité (écographie, microscope, fauteuil dentaire et ophtalmo) -local de stockage et distribution des denrées -Région des Lagunes -Région des Lacs -Région du moyen Cavally -Région du Zanzan -Région de Comoé

Unité mobile et couvertures médicales

  • Consultation, soins curatif et préventif, dépistage (palu, diabète, SIDA)
  • Sensibilisation et mobilisation communautaire pour la prévention de certaines maladies courantes
  • Prise en charge des frais des soins de santé primaire
  • Déparasitage systématique et vaccination de masse.

Pour les régions suivantes :

  • Région des Lagunes
  • Région des Lacs
  • Région du moyen Cavally
  • Région du Zanzan
  • Région de Comoé ET dans les districts sanitaires de Côte d’Ivoire

Lutte contre la pauvreté

  • Création des cultures maraîchères (système d’irrigation goutte à goutte)
  • Création des petites et moyennes entreprises des jeunes ruraux
  • Financement des coopératives des femmes et de jeunes ruraux
  • Région des Lagunes
  • Région des Lacs
  • Région du moyen Cavally
  • Région du Zanzan
  • Région de Comoé

Coopérations

  • Fond mondial : projet malaria
  • FENOS CI :GAVY -Projet vaccination
  • Partenariat ONG ASRU - Care internationale pour projet malaria
  • Partenariat ONG ASRU – AMAN Internationale pour formation corps humanitaire

Profil de l’ONG ASRU

Statut juridique : ONG de service sanitaire a but non lucratif ONG ASRU Valeur de base : Humanisme AUTRE ENTITÉ ONG ASRU APPARTENANT AUX RÉSEAUX : FENOS CI ( Fédération Nationale des ONG de Santé en CÔTE D'IVOIRE ), ROLPCI, (réseau de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire) ROPNCI, (réseau pour la promotion de nutrition en Côte d’Ivoire) Catégorie secteur public :

  • Santé
  • Politique de la santé et gestion administrative
  • Éducation et formations médicales
  • Services médicaux santé de base
  • Soins et services de santé de base
  • Infrastructure pour la santé de base
  • Nutrition de base
  • Lutte contre les maladies infectieuses
  • Éducation sanitaire

Formation de personnel

Union européenne : formation des ONG et associations gestionnaires des établissements de santé à la demande de subvention dans le cadre du fed fond mondial : malaria Modèle:6e round aman international rencap-ch (Renforcement des capacités des corps humanitaires).

Groupes cibles

Capacité a gérer et à exécuter les actions

Filiation par zone géographique

  • Sud région des lagunes : Yopougon, Sikensi et Tiassale ;
  • Centre région des lacs : Yamoussoukro
  • Est Région moyen comoé : Bettie
  • Région marhaoue : Sinfra Bas Sassandra : Grabo, Soubré ,
  • Région de Gontougo : Tanda

Source de financement

Prestation de services cotisation des membres organismes internationale organe d’état.

Références

Modèle:Portail