Adrien Desport

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression Modèle:Voir homonymes Modèle:Infobox Biographie2

Adrien Desport est un militant politique français, née le 23 novembre 1989 à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

Biographie

Adrien Desport a fréquenté le collège et lycée de Juilly. Il est diplômé en Gestion, Hôtellerie, Restauration, Tourisme et en Droit.

Il a occupé diverses fonctions au sein du FN 77.

Carrière politique

Débuts en politique

Né dans une famille à tendance frontiste, il réalise ses premières actions de militant dès l'âge de 15 ans En 2009, il s'encarte au Front national tout en continuant le militantisme.

Élections cantonales 2011

En 2011, il se porte candidat aux élections cantonales pour le Canton de Combs-la-Ville. Il réalise le meilleur score du Front national en Seine-et-Marne au premier tour et perd au second tour face à Didier Turba du Parti socialiste.

Élections de 2011[1]
Candidats Parti % Voix
Didier TURBA PS 68,58% 7313
Adrien Desport FN 31,42% 3351

Élections législatives de 2012

Adrien Desport était pressenti candidat mais suite à l'alliance entre le Front National et le SIEL afin de créer le Rassemblement Bleu Marine, il décide de suivre Marine Le Pen dans cette démarche et offre sa place à Georges Martin, co-fondateur du SIEL.

Il est nommé directeur de campagne de Georges Martin (Président du MPF ID) ainsi que mandataire financier sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine et du SIEL pour les Législatives 2012.

Georges Martin obtiendra 17,82% des suffrages[2]

Élections municipales de 2014[3]

En 2013, il est investi tête de liste FN pour sa ville d'origine; Mitry-Mory[4]Modèle:,[5]Modèle:,[6]

Modèle:Refnec[7].[3]

Condamnation en 2015

Après une condamnation pour port d'armes illégal, il est jugé en 2015 pour dégradation du bien d'autrui, incendie volontaire, association de malfaiteurs, dénonciation d'une infraction imaginaire, et consommation de produits stupéfiant [8]. Après avoir incendié des véhicules aux côtés de cinq autres militants du FN, Adrien Desport avait publié sur son blog une lettre ouverte dénonçant « la montée de l’insécurité » et pointé du doigt la municipalité communiste. Le tribunal, relevant de multiples récidives dans les dégradations de biens, et une « manipulation électorale pour faire croire à un climat d’insécurité et appeler au vote » FN, condamne Adrien Desport à quatre ans de prison dont trois ans ferme. Il fait appel de la décision. Adrien Desport comparaissait aux côtés de cinq autres militants du parti d’extrême droite, qui ont été condamnés à des peines allant de 18 mois de prison ferme à six mois avec sursis.

Références

  1. [1], Résultats des élections cantonales 2011, Ministère de l'intérieur, Modèle:Date. Consulté le 22 février 2014.
  2. [2], Résultats des élections législatives 2012, Ministère de l'intérieur, Modèle:Date. Consulté le 22 février 2014.
  3. 3,0 et 3,1 http://www.fnmunicipales.fr/mitry-mory/
  4. [3], Municipales : Marine Le Pen promet des surprises, Le parisien, 8 mai 2013. Consulté le 22 février 2014.
  5. [4], En Seine-et-Marne, une quinzaine de villes cibles , Le parisien, 3 janvier 2014. Consulté le 22 février 2014.
  6. Modèle:Lien web.
  7. www.fn77.fr
  8. [5], Adrien Desport, l’ex-FN incendiaire, condamné à trois ans de prison ferme, lemonde.fr, Modèle:Date. Consulté le 22 mars 2017.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Modèle:Palette Modèle:Portail