Affaire Thybault Duchemin

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression

Ebauche

Modèle:Orphelin L'affaire Thybault Duchemin est une affaire qui a pour origine le suicide par pendaison d'un collégien de 12 ans, Thybault Duchemin, dans la nuit du Modèle:Date au Modèle:Date à son domicile, à Saintry-sur-Seine en Essonne, à la suite de harcèlement scolaire et de happy slapping[1].

Histoire

Thybault Duchemin (né le 25 février 2006), élève au collège La Tuilerie à Saint-Germain-lès-Corbeil avait du le quitter en avril 2018 à la suite de violences physiques et de harcèlement moral dont il était victime. Il est alors forcé à changer d'établissement après un accord interne avec l'éducation nationale. Mais dès sa rentrée au collège de l'Ermitage, à Soisy-sur-Seine en septembre 2018, le harcèlement recommence. L'éducation nationale et l'équipe enseignante (CPE et professeure principale) avaient été mis au courant à de nombreuses reprises de la situation de harcèlement de Thybault par sa famille et des séances de médiation entre Thybault et ses harceleurs seront organisées dans l'enceinte de l'établissement. L'élève consultera plusieurs fois l'infirmière, le médecin et la psychologue scolaire et sera suivi par ces derniers[2].

Dans la nuit du Modèle:Date au Modèle:Date, Thybault Duchemin est retrouvé pendu à son domicile, à Saintry-sur-Seine en Essonne.

Enquête

Suite à cet événement, une enquête judiciaire sera ouverte pour du Happy slapping sur Thybault (comprendre agression filmée et diffusée sur les réseaux sociaux) et pour éclaircir les actes de harcèlement scolaire. Malgré l'émergence de cette vidéo sur les réseaux sociaux, l'enquête sera classée sans suite en décembre 2018, un mois plus tard et révélée dans Le Parisien[1].

L'avocate de la famille Duchemin déclarera que ces derniers « souhaitent mettre en lumière les absences de réaction qui ont pu mener à ce drame (…) des alarmes ont été tirées. Il y a eu des signalements, des mains courantes. » L’Association autonome de parents d’élèves (AAPE) pointera quant à elle la responsabilité dans le drame du nombre de surveillants en grand sous-effectif dans son ancien collège La Tuilerie[3].

Faits

Thybault Duchemin était joueur de handball au club du Val de Seine. Il rêvait de devenir joueur professionnel de hand ou policier car, selon son grand-père ce dernier « détestait l'injustice ». Une minute de silence lui sera rendu lors du match de handball PSG - Skjern (Danemark) le 1 décembre 2018. Son club Val de Seine a décidé de créer un tournoi à son nom en mai 2019 nommé « Tournoi Thybault Duchemin »[4]Modèle:,[5].

Notes et références

Modèle:Portail