Albert Luyat

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression Modèle:Orphelin Modèle:Sources

Fichier:Albert luyat portrait.jpg
photographie d'Albert Luyat

Albert Joseph Louis Luyat est né le Modèle:Date à La Motte-d'Aveillans (Isère) et mort pour la France le Modèle:Date en déportation à Buchenwald. Sous-lieutenant des Forces françaises de l'intérieur, il faisait partie de la Résistance.

Biographie

Dénoncé, il est arrêté à son domicile de La Mure. Acheminé au camp de Saint-Sulpice-la-Pointe (Tarn)[1], il y est retenu du 27 mars 1944 au 31 juillet 1944, avant d'être déporté au camp de Buchenwald, où il arrive le Modèle:1er août 1944.

En hommage, une rue de La Mure porte son nom.

Son frère, Gaston Luyat, instituteur, participa pour sa part à protéger un certain nombre de personnes de religion juive. Secrétaire de mairie au Sappey-en-Chartreuse (commune proche de Grenoble), il contribua à leur fournir de faux documents d'identité, en utilisant le sceau de la mairie. Le 18 mars 1993, il a été nommé "juste parmi les nations". Il intervint également, le 9 mars 1944, pour aider deux personnes à échapper à la rafle menée par Aloïs Brunner au Sappey[2].

Déportation à Buchenwald

Albert Luyat, sous le matricule 69810 (Bu), est expédié à Buchenwald dans le convoi I.252, parti de Toulouse le 31 juillet 1944.

Selon certaines sources, il aurait été abattu le 14 avril 1945 par les SS, à l'occasion des « marches de la mort »[3] ; d'autres sources indiquent que la date exacte de son décès n'est pas connue[4].

Notes et références

  1. Un parent éloigné, Maurice Luya, interviewé à l'occasion de la remise de la Légion d'honneur, relate qu'ils s'y sont rencontrés dans le Bulletin municipal de Faverges, janvier 2014, p. 12.
  2. L'histoire est relatée par Tal Bruttmann dans « Les Justes et le sauvetage des Juifs de France », publié dans le Bulletin Mémoire et Vigilance de l'Association des amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation, n°6, Modèle:1e semestre 2006, p. 6
  3. C'est la date retenue dans l'[arrêté du 16 septembre 2008] portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur les actes et jugements déclaratifs de décès (paru au Journal Officiel le 26 octobre 2008). Cette date correspond en fait à la libération du camp de Buchenwald.
  4. C'est le cas dans la Base de données multimédia de la Fondation pour la mémoire de la déportation.

Voir aussi

Sources

Modèle:Portail