Alexandre Buisseret

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Voir homonymes Modèle:Suppression Modèle:À sourcer Alexandre Buisseret, né en 1768 à Frameries, était un brigand de grand chemin.

Biographie

Alexandre Buisseret, dit « Gros » ou « Mongros », demeurait à Frameries et y exerçait officiellement la profession de charbonnier. Il faisait en fait partie de la bande des Chauffeurs du Hainaut et il était l’un des plus proches lieutenants d’Antoine-Joseph Moneuse avec qui il participa à de nombreux vols.

Après dénonciation, Buisseret fut arrêté par la maréchaussée à l'auberge Allard de Petit-Quévy, en même temps que Antoine-Joseph Moneuse, Nicolas-Joseph Gérin et le cabaretier. Ils furent d'abord écroués à la prison cantonale d’Asquillies. Buisseret fut jugé pour vols et brigandages par le tribunal criminel du département de Jemmapes à Mons, et fut condamné à quatorze années de fer[1]. Le jugement stipulait qu’avant de subir leur peine Buisseret et un autre complice : « seront préalablement conduits sur la place publique de Mons ; qu’ils y seront attachés à un poteau placé sur un échafaud ; qu’ils y demeureront exposés au regard du peuple… qu’au-dessus de leur tête, sur un écriteau, seront inscrits en gros caractères, leurs noms, leurs professions, leurs domiciles, la cause de leur condamnation et le jugement rendu contre eux… », durant six heures pour Alexandre Buisseret et deux heures pour Félix-François Gérin.

Comme Moneuse, Nicolas-Joseph Gérin et Felix Gérin, Buisseret se pourvut en cassation et aurait dû être jugé par la cour d'appel du Nord à Douai. On ne sait pas ce qu’il est advenu de Félix Gérin et Alexandre Buisseret car seuls Moneuse et Nicolas-Joseph Gérin furent jugés et recondamnés à Douai.

Références

Modèle:Portail