Éditions du Littéraire

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression

Modèle:Rédaction

Modèle:Sources secondaires

Ebauche

Modèle:Infobox Maison d'édition

Les éditions du Littéraire sont une maison d'édition française fondée en 2011. Elles se disent ne pas être concernées par les attentes du public car il existe des éditeurs commerciaux qui le servent et répondent à ses attentes. Modèle:Non neutre Soucieuses du respect total de l’environnement, les éditions impriment à la demande, par série de 25 exemplaires, sur du papier garanti sans acide issu de l’agriculture bio, chez un imprimeur allemand (Books on Demand), évitant ainsi les contraintes de stockage, les retours ainsi que le pilon. Quelques titres sont aussi disponibles en version Kindle.

Historique

Les fondateurs avaient lancé en 2004 un e-magazine de critiques littéraires, lelitteraire.com. Constatant la pauvreté éditoriale et le manque d’audace, ils décidèrent de créer leur propre maison. Très rapidement, ils accueillent Marc Alpozzo et Serge Scotto, puis Pierre Brunel ou Salah Stétié, entre autres.

Catalogue

Le concept original s’est articulé autour de deux collections : la Bibliothèque d’Alexandrie consacrée aux essais et la Bibliothèque de Babel réservée aux fictions. En 2013, le plasticien Philippe Amrouche proposa un projet de livre d’artiste (poème de Philippe Sergeant préfacé par Adonis) qui donna naissance à la Bibliothèque d’Orphée (poésie & peinture), permettant l’accès du grand public aux livres d’artiste rares et souvent hors de prix, ici reproduits en totalité ou partiellement dans un format réduit. Le rythme des publications varie selon la qualité des projets.

Le catalogue compte 45 titres en mars 2018 .

Les collections

Bibliothèque d’Alexandrie

La Bibliothèque d’Alexandrie publie des essais d'auteurs français et étrangers mais écrivant directement en français. Elle s’inaugura avec un florilège des meilleurs entretiens réalisés pour lelitteraire.com avec notamment Buffo, David Foenkinos & Philippe Jaenada, Serge Safran (qui créa Zulma en 1990) et Hubert Haddad, l’un de ses auteurs les plus représentatifs ou encore Jacques Damade, le fondateur des éditions de la Bibliothèque ; avec, comme point d’orgue l’entrevue au grenier accordée à Isabelle Roche par Hubert Nyssen le 2 juin 2008, au Mas Martin.

Très vite elle accueillit des auteurs connus tel Salah Stétié (L’Interdit, 2012 – l’édition définitive du livre précédemment publié chez José Corti) et parallèlement un essai de Claude Fintz sur le poète libanais (Salah Stétié ou l’avant-pays des mots) et Pierre Brunel pour un essai sur Michel Butor, ici aussi l’édition définitive d’un livre épuisé paru initialement aux Puf (Michel Butor, L’Emploi du temps – ou le mode d’emploi d’un labyrinthe) ou des ouvrages sur des personnalités du monde de l’art (Ladislas Kijno, Alain Jouffroy, Christian Jaccard ou Julius Baltazar) ou de la philosophie (Jean Duns Scot & François Villon ou encore Gilles Deleuze et Spinoza).

Bibliothèque de Babel

Dès 2011, l’auteur marseillais Serge Scotto livra un recueil de nouvelles (Qui veut égorger Astrid la truie ? ) illustrées par ses soins qui lança la collection. Puis ce fut le grand projet Échos de Palestine (5 tomes) en partenariat avec le Consulat Général de France à Jérusalem, l’Institut français et l’UNESCO : nouvelles des lauréats (invités en France) des sessions d’atelier d’écriture en langue française donnés au sein des départements français des universités de Hébron, Gaza, Ramallah et Nablus. La collection accueillit aussi les poètes Carole Carcillo Mesrobian, Astrid ShriquiI Garain (qui fut lauréate du Prix du Comité de lecture du Modèle:30e Grand prix littéraire du pays de Buch (Arcachon) pour Ynys Avallach en 2014) ou encore Pierre Grouix…

En 2015 Dominique Gilbert, après deux romans parus chez Gallimard rejoint la collection avec un polar Joey’s suivi de deux autres livres (2017 et 2018).

En novembre 2016, Hieronymus – moi, Jérôme Bosch ou le peintre des Enfers de Frédéric Grolleau accompagne la sortie du film-documentaire José Luis Lopez-Linares, Le Mystère Jérôme Bosch.

Bibliothèque d’Orphée

Après avoir essuyé les plâtres avec Philippe Amrouche, elle accueille la version publique du Miroir de la déraison de François Xavier enluminé par des encres de Jacqueline Ricard avec une introduction de Pierre Brunel ; puis ce sera les Balises de Lucien Wasselin avec des encres de [Ladislas Kijno] qui peignit ici son dernier livre d’artiste. Du même peintre, sera publié Le berceau de Phénicie dans sa version publique en 2014… Puis paraîtront Bruits de Laurent Grison & Yvon Guillou (2016) qui présenteront l’ouvrage au festival Voix Vives (21-29 juillet 2017) à Sète ; et en juin 2017 le fameux Sursis en conséquence avec les dessins foutraques de Jean Attali sur des poèmes de Carole Carcillo.

Notes et références

Liens externes

Modèle:Portail