Alain Vagh

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Style non encyclopédique Modèle:Sources secondaires Modèle:À wikifier Modèle:Suppression Modèle:Infobox Artiste

Alain Vagh (ou Vagh-Weinmann) est un céramiste et peintre français, autant figuratif que surréaliste. Il est né à Toulouse en 1947.

Biographie

Alain Vagh-Weinmann est le petit fils de Maurice Vagh-Weinmann (1899-1983) et le fils de Tihamer (dit Tim) Vagh-Weinmann (1925- 2009). Le père et deux oncles - Nándor (1897-1978) et Elemer (1966-1990) -, tous artistes peintres hongrois sont arrivés en 1937 en France[1]Modèle:,Modèle:Efn.

Modèle:Référence nécessaire

Modèle:Référence nécessaire.

Modèle:Référence nécessaire

Modèle:Référence nécessaire

Modèle:Référence nécessaire

En mai 1968, Alain Vagh-Weinmann et Jaqueline Emphoux se marient et Jean-Paul Bassaget est leur témoin ; Modèle:Référence nécessaire

Parcours

Céramique

En 1968, Jacotte, l'épouse d'Alain Vagh, hérite de son père d'une usine de céramique située à Salernes. Alain Vagh se lance dans l'aventure. Il commence tout d'abord son apprentissage[2] sur des tomettes ; l'engobage, le séchage naturel au soleil, la cuisson au four à bois, l’émaillage et la recherche de nouvelles formes[3]Modèle:,Modèle:Ref. Il fabrique des céramiques aux teintes dans la ligne de Jouve. Il choisit aussi de raccourcir son nom de famille, préférant se faire appeler Alain Vagh.

Toujours en 1968, Sylvain Floirat, le fondateur du Groupe Floirat, rachète « le Byblos » de Saint-Tropez et demande à Alain Vagh de lui fabriquer un décor en brique de style babylonien. Modèle:Référence nécessaire Le décor est toujours visible dans Modèle:Gref.

Modèle:Référence nécessaire.

Modèle:Référence nécessaire.

En parallèle il propose de construire des cuisines, des salles de bains... et toutes sortes de décors qu'il peut réaliser avec ses céramiques qu'il fabrique dans son usine à Salernes[3]Modèle:,[2]Modèle:,[4].

Dans les années quatre vingt, parce qu'il en avait assez de démolir ses stands de démonstration à chaque fin de salon d’exposition. Il décide de fabriquer un showroom mobile, en habillant un véhicule tout-terrain (4X4) de céramique et en le transformant en salle de bain[2]. Modèle:Gref

Des chaises ont d’ailleurs été utilisées durant plusieurs mois sur le plateau de télévision de l’émission « Le Cercle de minuit » animée par Michel Field car en 1994 c'est Alain Vagh qui a la charge de la décoration. Ses chaises colorées et biscornues plaisent et intriguent les invité(e)s. Dès lors, Michel Field, décide d'inviter Alain sur son plateau[5]. Ce jour là, le pianiste géorgien Irakli Avaliani, invité lui aussi de l'émission joua la Mazurka de Chopin sur le piano grand queue décoré en céramique par Alain Vagh plusieurs années auparavant. Modèle:Gref a également joué sur le piano d'Alain durant un festival à Ramatuelle, ainsi que le pianiste Modèle:Gref à Saint-Tropez.


En 1992 Alain Vagh rencontre l'architecte Albert Caviezel, avec qui il réalisera plusieurs chantiers en céramique ; de Engelberg en Suisse, puis États-Unis, au Japon, et au Canada… En 1993 il arrive à Paris à bord d'une péniche qu'il avait recouverte de céramique[6] pour deux amis ; Olivier Baussan et Hazel une jeune femme passionnée de péniche. Toujours avec Olivier Baussant, ensemble ils créent, en 1992, la première boutique située rue Vavin dans le sixième arrondissement de Paris. C'est à cette époque qu'il découvre, entre la Place de la Contrescarpe et les quais où il avait accosté, sa future boutique parisienne – dans le quartier de Jussieu, au 24 rue des Fossés saint-Bernard, dans le cinquième arrondissement de Paris. Il s'y installera en 1994 pour y vendre ses céramiques. Toujours en 1994, il ouvre une seconde boutique sur l'Île de Ré, puis en 1996 une troisième à Ramatuelle.

Peinture

Tableau d'Alain Vagh. Exposition Émoi pictural pour le creux poplité (féminin), mai 2018, Paris.

Alain Vagh-Weinmann a grandi dans un univers de peintres. Modèle:Passage inédit La collection de Maurice Vagh-Weinmann comprend, au moins, une trentaine de tableaux représentant Alain lorsqu'il était enfant.

Modèle:Passage inédit Dans les années soixante dix, il reprend le pinceau, et peint un tableau représentant un poteau en béton entouré d'un arc en ciel, qu'il intitula « Horreur Boréale triphasée »Modèle:Ref. Alain repose à nouveau les pinceaux pour un temps, et se remet à temps plein à la céramique. Mais dans les années 2000, alors qu'il est en visite à la Modèle:Gref avec son ami Nicolas fils de Bernard Buffet, Modèle:Référence nécessaire

En mai 2018, il expose pour la première fois, dans sa Modèle:Gref.

Notes et références

Notes

Modèle:Notes

Références

  1. Galerie Terrain Vagh, 12 mai 2018, consulté le 07/05/2019.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Article Voici, février 1990, par Josette Tipier, reportage photo par Paul Biton.
  3. 3,0 et 3,1 La boutique d'Alain Vagh.
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Fr3
  5. Le Cercle de Minuit, Épisode du 17 janvier 1994
  6. La péniche d’Hazel carrelée par Alain Vagh.

Modèle:Portail