Meurs la faim

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression Modèle:Sources Modèle:Orphelin Modèle:Pub Édité pour la première fois en 1999 aux éditions Gallimard, Meurs la faim est l’un des premiers romans d'Anne Calife publié sous le nom patronymique Anne Colmerauer.

Inspiré de la vie de son auteur, Meurs, la faim dépeint les troubles du comportement alimentaire ainsi que leurs origines .

Résumé

Modèle:Infobox LivreLe récit a lieu à Marseille durant les années 1970-80, à Marseille Un père universitaire glacial, une mère féministe envahissante et des déménagements successifs. Pas de repères, pas de vigilance, pas d’autorité. À 13 ans, Maud est tellement perdue qu’elle s’auto punit : elle s’envoie des lettres contenant des instructions draconiennes : se lever à 5 h du matin, être la première de la classe, ne plus manger de pain. Elle plonge dans la nourriture, drogue très bien tolérée par son entourage. Occupant son temps à se détruire, sans aucune aide extérieure, elle "disparaît" peu à peu de la vie familiale.

« Meurs,  la faim » se déroule dans un univers complètement blanc, blanc comme le mensonge. Tout l’univers de Maud se trouve blanc,  plafonds, murs,  sol,  couloirs, marbre au sol :absolument tout est blanc. Maud  y perd ses repères,elle ne comprend pas pourquoi elle a autant faim.

Il  y a  aussi les personnages :  sa mère décrite par ses incisives ou canines  blanc, son sourire blanc, son père,mathématicien,  et ses feuilles blanches..

roman se déroule à Marseille avec un ciel trop blanc à force d'être bleu, et les calanques blanches qui plongent, verticales, à Cassis.

extrait 1: "En l’air,le ciel est blanc, tellement il veut être bleu. Même pas un petit nuage pour s’accrocher. Au sol, quelques maisons éparses et cette roche calcaire comme des gros morceaux de sucre qui renvoie le soleil. Et tout le silence qui rend le soleil plus fort " p9 "

extrait 2 : "L’appartement est immense avec du blanc partout, au sol, au plafond, sur les murs. Dans mes promenades, je rencontre peu de meubles mais beaucoup de cartons. Tout est vide. Au sol, il y a du marbre blanc, au ciel volent des mouettes blanches, qui ne ressemblent pas aux oiseaux que je connais " p 9

Tous ce blanc représente l'indifférence blanche de son univers.

Aspects psychologiques du roman

Ce livre nous plonge dans le quotidien de Maud, 13 ans. La boulimie étant méconnue à cette époque, le personnage principal a dû mener un travail de réflexion ardue l'amenant à se questionner sans cesse, et à interroger surtout son entourage.

Durant les crises féroces de la maladie, celle-ci se trouve présentée comme une seconde personne, que le personnage désigne par la troisième personne, "Elle", montrant par-là la fusion pathologique avec la mère. Quant au manque du père, ce vide se manifeste par une faim sauvage.Meurs, la faim dépeint un climat familial, peu clair, pas sain, aux limites incestueuses, permettant aux symptômes du troubles du comportement alimentaire de se manifester.

Meurs, la faim, grâce à une écriture innocente, et fine permet de comprendre les origines d’une telle maladie et l’influence de l’environnement d’un enfant sur les troubles du comportement alimentaire.

Lien externe

Prix littéraires

  • Prix de la Ville de Sorgues
  • Sélection du prix Erckmann-Chatrian
  • sélection du prix Vauban

Notes et références

Modèle:Portail