Philippe Eurin

De Deletionpedia.org
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Suppression Modèle:Infobox ÉcrivainPhilippe Eurin est un écrivain français né en 1956 à Attin, dans le Pas-de-Calais.

Biographie

Philippe Eurin est né le Modèle:Date de naissance à Attin La Paix Faite, un petit village du Pas-de-Calais (62) où il a passé toute son enfance. Son père travaillait à la sucrerie du village. Il gardera pour cette période de sa vie un attachement profond et nostalgique dominé par la camaraderie ouvrière et l’amour de son père et de sa mère, qu’on retrouve dans son premier roman « Le Fiu [1] » (Le Fils). Philippe Eurin aime situer ses textes dans les paysages qui lui sont chers et qu’il fait vibrer comme des personnages : les champs d’Artois à l’horizon infini, la Manche, les ciels changeants emplis d’une présence mystique.

Entre l’espérance et la constance du Bien et du Mal, Philippe Eurin met en scène son propre univers, dans une sorte de trinité terrestre incarnée par un père, une mère et leur fils que l’on voit vivre dans son deuxième roman « Le silence des étoiles [2] [3]».

En 1979, l’écrivain entre à l’Institut Calot de Berck comme animateur socioculturel auprès d’enfants et d’adolescents handicapés. En parallèle avec ce métier, il assouvit une passion pour le journalisme qui lui permet de suivre en 1987 le tournage de « sous le soleil de Satan » de Maurice Pialat et d’interviewer Gérard Depardieu et Sandrine Bonnaire pour Télé Star [4] et Le Matin de Paris[5]. Philippe Eurin aime croiser les chemins de Georges Bernanos.

Aujourd’hui il est responsable de la communication de la Fondation Hopale, un groupe hospitalier dont le siège est à Berck sur Mer. Sa proximité avec le milieu hospitalier l’incitera à cosigner avec son ami Jérôme Equer[6] « Traumas [7] [8] », un livre qui dépeint avec des photos et des textes le quotidien des grands malades. En 2008, toujours au côté de Jérôme Equer, Philippe Eurin suit pendant un an et demi la situation des migrants à Calais [9] [10] [11] et il publie en 2010 l’ouvrage « La jungle de Calais, misère et solidarité[12] [13]. »

Bibliographie

  • L'Almanach du Pays de Montreuil (1991), en collaboration avec Philippe Valcq (Imprimerie du Moulin-saint Josse)
  • Le Fiu (2001) roman - L’Harmattan
  • Traumas (2003) récit - Grandvaux
  • Le Silence des étoiles (2006) roman - L’Harmattan
  • La Jungle de Calais, misère et solidarité (2010) récit - L’Harmattan

Notes et références

  1. Modèle:Article
  2. Modèle:Article
  3. Modèle:Article
  4. "Téléstar" du 2 février 1987
  5. "Matin de Paris" no 3082 - du 29 janvier 1987
  6. Jérôme Equer est écrivain, photographe et scénariste. Il publie principalement des ouvrages dans la collection Pierre Bellemare. Ami de Philippe Djian, dont il fut le premier lecteur, c’est lui qui l’a convaincu de se consacrer à la littérature.
  7. Modèle:Article
  8. Modèle:Article
  9. Modèle:Lien web
  10. Modèle:Article
  11. Modèle:Article
  12. Modèle:Article
  13. Modèle:Lien web

Lien externe

Modèle:Portail